Voyager en Inde & en Asie

En voyage, l'essentiel n'est pas la destination, mais le chemin parcouru pour y parvenir.

Iran 2012 - C'est décidé !

Mousavi Supporters Rally Heidarnia Stadium - 9 juin 2009 (photo tehranlive.org) Iran - Ben ouai, c'est décidé. Enfin. J'ai longuement hésité. Birmanie, moto en Inde ou dans le nord-ouest de la Thaïlande, Bhoutan, Iran ? L'Inde et la Thaïlande, j'aurai d'autres occasions et j'y suis allé il y a peu de temps. La Birmanie et le Bouthan... bon, allez, je repousse... Il commence  faire chaud en Birmanie en mai et je suis pas sûr d'avoir les moyens pour le Bhoutan. Next time donc.

Donc l'Iran ! ça fait longtemps que j'en ai envie, en fait. Depuis que, un peu partout en Asie, j'ai rencontré des voyageurs et des voyageuses qui l'avaient traversé. Depuis que toutes et tous n'ont jamais eu que des paroles dithyrambiques sur les habitants de ce pays, sur leur hospitalité et leur générosité. Jamais un avis négatif. Et les iraniens rencontrés en Europe n'ont que confirmé ces points de vue. Un retour d'expériences donc radicalement dissident avec la vision que les médias occidentaux nous transmettent de ce pays, ce rogue state, cet axe du mal pour certains...

Lire la suite

Imprimer E-mail

Iran 2012 - Visa en poche, les préparatifs s'accélèrent

Voilà quelques temps depuis mon dernier post. Je ne suis pas resté inactif pour autant et j'ai continué ma veille de l'actualité, ainsi que la recherche d'informations, que ce soit pour l'évaluation des risques de conflit ou pour les régions à visiter lors de mon séjour en Iran, le cas échéant. Estimant qu'un séjour ne présente pas de danger particulier actuellement, j'ai décidé d'y aller un mois en mai 2012. Visa désormais en poche, j'ai par ailleurs décidé de voler directement sur Téhéran, afin de conserver un maximum de jours sur place. Je renonce donc au Trans Asia Express pour l'instant, mais ce n'est que partie remise.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Iran 2012 - Arrivée à Téhéran

Exposition Survivants au Bâtiment d'art contemporain de GenèveArrivée le samedi, vers 6h du mat', à l'aéroport international Imam Khomeyni de Téhéran. Je suis apparemment le seul touriste occidental qui voyage en indépendant. Il y a bien un petit groupe d'européens, mais sinon, il n'y avait que des iraniens à bord. Le passage à la douane s'est fait sans problème. Chose étrange, avant de sortir de la zone réservée aux voyageurs, on doit passer les bagages aux rayons X, ce qui se fait généralement à l'entrée, et non à la sortie... 

Le hall est calme.  Je cherche un endroit pour changer de l'argent, car je n'ai que des Euros, des dollars et des francs suisses. De plus, je n'ai pas trop idée à quoi ressemblent les rials, ni du niveau de vie ici. Tout ce que je sais, c'est qu'il y a une inflation galopante. Là, je retombe sur un jeune peintre iranien et sa femme, avec qui on a échangé nos places dans l'avions entre Genève et Istanbul pour qu'ils puissent voyager ensemble, et à côté de qui je me suis retrouvé entre Istanbul et Téhéran. On avait fait un brin de causette. Il revenait d'une exposition de ses œuvres aux quartier des Bains à Genève. La deuxième organisée en dehors d'Iran. Sa famille étant venue les attendre à l'arrivée, il fait les présentations. Tout sourire, on me souhaite la bienvenue en Iran.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Iran 2012 - Cash, carte et parcs à Téhéran

Un parc public à Téhéran

A la recherche des money changers

A mon réveil de la petite sieste, priorité numéro un: changer de l'argent. Et prendre quelques repères dans la ville. Je me renseigne à la réception pour trouver un money changer. Le gars ne parle pas anglais, mais je comprends qu'il n'y en a pas dans le coin et que je dois aller au croisement de Firouze St et Enqelab St. Je sors de l'hôtel. Il fait un soleil de plomb. Je constate que Téhéran est organisée de manière très corporatiste, chaque métier ayant son quartier. Le mosaferkhaneh se trouve dans le quartier des revendeurs de pneus. Je descends Amir Kabir jusqu'à Emam Khomeyni square où donne Firouze St, que je remonte. Après un bon moment de marche sous le soleil, les money changers commencent à apparaître. J'en fais plusieurs pour comparer les taux, qui tournent autour de 22'000-22'200 rials pour un euro. Je change 300 euros. Et me retrouve multimillionnaire. En rials.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Iran 2012 - Problème de langues

Phrasebook anglais-farsi de Lonely Planet, indispensable en Iran C’est un peu la difficulté… très peu d’iraniens parlent anglais. Un guide de conversation est donc indispensable pour voyager en Iran. Le farsi, graphiquement proche de l’arabe, est très complexe pour nous autres européens, bien que ce soit une langue indo-européenne, et son apprentissage se révèle assez ardu, surtout pour quelqu’un comme moi qui n’a pas le don des langues. Ici à Téhéran, les plaques des rues et les informations dans le métro sont heureusement données en anglais aussi, mais il semble que ce ne soit pas le cas partout ailleurs. Déjà au terminal sud des bus, l’anglais disparaît.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Iran 2012 - Accès à Internet

A Téhéran, je n'ai pas trop cherché de cybercafé, mais je n'en ai vu aucun par hasard. Il est possible qu'ils n'aient pas pignon sur rue, mais se situent dans les étages, où les loyers sont moins chers. La seule connexion publique que j'aie essayée jusqu'à présent est le wi-fi de l'Orient Hotel à Yazd où je suis en rédigeant ces lignes. Assez lent en download, très lent en upload et avec des déconnexions fréquentes et aléatoires.

Lire la suite

Imprimer E-mail

UA-27983375-1