Voyager en Inde & en Asie

En voyage, l'essentiel n'est pas la destination, mais le chemin parcouru pour y parvenir.

Voyager en indépendant en Inde

Perso, je voyage en indépendant avec mon Lonely Planet, une bonne carte de l'Inde et l'indispensable "Trains at a glance". Je voyage avec le strict minimum: un sac-à-dos de 30 litres et de 11 kg. Si à l'arrivée j'atterris de nuit, je réserve un hôtel et je leur demande d'envoyer un taxi à l'aéroport. C'est le moyen le plus sûr d'arriver rapidement à bon port. Soit que les taxis ne savent pas où tu vas et se perdent, soit qu'ils essaient de te renfiler un hôtel où ils toucheront une commission. Sinon, je ne réserve rien et trouve à me loger sur place.

Voyager en Inde prend du temps et il faut y prendre son temps. Les transports sont lents, les distances sont grandes et il faut s'habituer au fonctionnement de ce pays où tout se fait au ralenti. Il faut s'y adapter, faute de quoi on va s'énerver (la dernière chose à faire en Inde !) et mal le vivre. En Inde, rien ne se passe jamais comme prévu et cela requiert une grande souplesse, notamment au niveau de l'organisation.

D'autre part, il y a bien sûr de beaux paysages et de belles vieilles pierres, mais l'intérêt de l'Inde n'est pas là à mon avis, même si cela met parfois un cadre pittoresque et plein de charme. L'intérêt de l'Inde à mes yeux est le quotidien de sa population. Un quotidien riche, rempli d'une spiritualité vivante, d'une démocratie active et souvent turbulente, de vies de quartier animées, de marchés pleins de senteurs et de couleurs, de tensions sociales parfois exacerbées. Il faut s'immerger, mais cela prend du temps. On doit sortir de notre speed occidental pour vraiment le savourer.

De plus, l'Inde est le pays de l'extraordinaire et de l'imprévu. Les moments les plus intenses qu'on y vit n'ont jamais été planifiés. Passer deux heures sur le banc d'un tchaï-shop dans la rue à observer ce qui se passe autour de soi n'est pas du temps perdu. C'est un pays de rencontres aussi. Avec des indiens, avec d'autres voyageurs. Ces derniers ont bien souvent nombre d'anecdotes à raconter et nombre de conseils à donner, notamment sur les lieux les plus sympas à visiter.

Vivre l'Inde, c'est vivre l'expérience de la liberté et de la spontanéité. Aussi, je recommande vivement:

  • d'avoir un bon guide de voyage, une bonne carte topographique et l'indispensable "Trains at a Glance", la bible des trains indiens,
  • d'avoir un projet des différents lieux qu'on veut visiter, mais de ne rien réserver et de se laisser la liberté de changer ses plans et ses destinations en fonction des envies du moment; ce sera beaucoup plus enrichissant que de faire une alignée de vieilles pierres,
  • de rencontrer un maximum de personnes, indiens et voyageurs; et ce n'est pas en voyageant en véhicule privé que cela arrive,
  • de se déplacer en transports publics,
  • de fuir les hauts-lieux touristiques et de ne pas hésiter à aller découvrir des quartiers décentrés, populaires, ou des villages perdus.

Langues

L'Inde compte vingt-quatre langues nationales et aucune n'est parlée sur l'ensemble du sous-continent. L'anglais est donc restée la langue véhiculaire en Inde, ce qui est fort pratique pour nous autres voyageurs. Il est souvent assez facile de trouver quelqu'un qui maîtrise plus ou moins cette langue, bien que ce soit plus difficile dans les campagnes profondes. Une grande majorité des panneaux signalétiques sont en langue vernaculaire et en anglais, ce qui rend faciles les déplacements et les interactions sociales.

Guide de conversation Hindi-Urdu-Bengali de Lonely PlanetUne certaine maîtrise de l'anglais est donc fortement conseillée pour voyager en Inde. J'ai néanmoins rencontré des voyageurs et des voyageuses qui ne parlaient que le français. C'est possible, ils s'en sont tirés, mais aux prix de très gros efforts. Pas évident, éreintant. Dans ce cas, je suggère fortement, d'une part, d'acquérir des notions de base avant de partir. Elles se consolideront rapidement car le vocabulaire employé est assez répétitif. Voyager avec un guide en anglais (livre) facilite beaucoup l'intégration de ce vocabulaire de base. D'autre part, il existe des guides de conversation qui peuvent se révéler très utiles dans certaines situations.

Marchandage

Le marchandage est une tradition en Inde, bien que les prix soient de plus en plus fixes en Inde. Marchande, ça ne coûte rien d'essayer. Avec un peu d'habitude, tu sauras vite ce qui se marchande ou non. Dans les magasins non destinés aux touristes, ce sont généralement des prix fixes, contrairement aux marchands de rue et aux échoppes à touristes.

L'Inde n'est pas l'Indonésie où tu peux facilement diviser par cinq ou six. Les indiens ne sont pas aussi gourmands. Divise par deux et regarde la tête du vendeur, tu sauras tout de suite si tu es trop bas. Ils te le feront savoir ! Si tu es vraiment trop bas, le vendeur se détournera de toi le plus souvent en faisant la tronche.  Au final, tu arrives généralement entre 60% et 80% du prix de base, à l'exception des biens destinés aux touristes où ça peut être moins. Si tu es le premier client de la journée, c'est plus facile d'obtenir un bon prix.

En basse saison ou pour de longs séjours, tu peux essayer de marchander le prix des chambres d'hôtel. L'alimentation et la restauration généralement ne se marchandent pas.

Pour bénéficier du prix correct en dehors des zones touristiques, le mieux est souvent de ne pas demander le prix et de simplement tendre un billet.

Attention: ne commence jamais à négocier quelque chose que tu ne souhaites pas acheter.

Souvenirs touristiques

Pour les souvenirs touristiques, tu peux diviser par trois ou quatre. Pour les objets chers, n'hésite pas à prendre ton temps. Négocie bas, quitte le magasin quand ça bloque, reviens plus tard et reprends les négociations où elles en étaient. Cela peut parfois prendre la journée, voire plus.

Taxis et rickshaws

En taxi et en rickshaw, demande toujours à mettre le compteur ("meter"), bien que souvent ils ne fonctionnent pas. Négocie toujours le prix avant de monter et, si vous êtes plusieurs, vérifie que c'est bien le prix pour l'ensemble du groupe et non par tête de pipe, ça évite des prises de tête à l'arrivée. Le mieux est de demander préalablement à une personne du coin quel est le prix normal pour le trajet que tu veux faire.

Budget

Pour le budget, voir les posts de FabGreg sur Voyage forum, dans lesquels il détaille ses dépenses. Il s'en est tiré avec une moyenne de 15 Euros par jour.

 

Imprimer E-mail

UA-27983375-1